Vous êtes ici: Accueil » Le groupe » Historique

Contenu

Historique

1899

A son retour du Régiment, Lucien LECHEVALIER reprend l’affaire de son patron d’apprentissage, Monsieur BOUILLY, 25 rue du Bois Merrain à CHARTRES.
L’affaire qui était en liquidation, prospère immédiatement.

Aux activités de l’entreprise, il adjoint l’automobile dans laquelle il voit un avenir certain.
Il installe un atelier avec fosse rue d’Amilly.

1904

Lucien LECHEVALIER signe le premier contrat avec Louis RENAULT. Ce contrat est renouvelé annuellement et sans interruption depuis cette date.

1906

Devant l’essor de son affaire et de l’automobile en général, Lucien LECHEVALIER, brillamment secondé par sa femme (née ROUSSEAUX), s’installe 16 rue de Bonneval, à l’enseigne Agence Automobile LECHEVALIER – ROUSSEAUX.

Dans les années qui suivent, Lucien LECHEVALIER s’intéresse à l’aviation et participe à la construction de l’AEROBUS de DION BOUTON.

1910

Lucien LECHEVALIER achète un terrain pour y construire un garage reliant l’atelier à la rue du Grand Faubourg.

Cet agrandissement provoque l’étonnement de certains, mais Lucien LECHEVALIER les poursuit les années suivantes au vu des besoins et possibilités de l’entreprise.

1918

Lucien LECHEVALIER rentre de la guerre.

1920

Une annexe est créée 7 rue Chanzy. Lucien LECHEVALIER installe le 1er magasin d’exposition d’automobiles à Chartres, 2 rue de Bonneval.

1927

L’atelier « Grande Carrosserie Chartraine » est adjoint à l’affaire.

1933

RENAULT fabrique des moteurs puis des avions « Caudron », dont il fût vendu plusieurs exemplaires.

1939

Une station service est créée au 20 rue du Docteur Maunoury, ancienne « rue de Bonneval »

1941

LECHEVALIER – ROUSSEAUX devient la SARL ETS LECHEVALIER et fils le 20 avril. Lucien LECHEVALIER décède suite à l’exode et à la destruction partielle de ses ateliers et de son domicile.

Madame LECHEVALIER et son fils sont les gérants de la SARL.

1945

Le 7 décembre, un incendie, suivi de l’explosion de bouteilles d’acétylène, ravage la plus grande partie de l’établissement, anéantissant complètement l’atelier mécanique et le magasin de pièces de rechange.

1946

Suite au décès de Madame LECHEVALIER, qui occupait ses fonctions depuis 47 ans, Lionel LECHEVALIER devient le seul gérant.

La concession se développe dans le secteur de l’automobile avec 1 300 voitures en contrat, du poids lourd portant la marque RENAULT et de la motoculture.

1955

Le 27 septembre la SARL ETS LECHEVALIER et fils signe le contrat SOMUA.

1956

Le 3 janvier, l’entreprise signe le contrat de concession exclusive avec SAVIEM LRS.

1961

La société signe un contrat SAVIEM autocars et autobus.

1966

Le 21 octobre, Pierre DREYFUS, PDG de la Régie RENAULT, remet la Croix de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Lionel LECHEVALIER.

1972

Le départ de Guy LECHEVALIER scinde la SA Garages LECHEVALIER en deux groupes.

133 personnes sont employées dans les activités voitures et camions.

La société SA CHARTRES POIDS LOURDS « LECHEVALIER – DOURS » déménage à Lucé, 119 rue de la République, avec toute la partie véhicules industriels.

Lionel LECHEVALIER part à la retraite après avoir occupé ses fonctions depuis 1914. Claude LECHEVALIER est nommé PDG.

1974

Le 1er janvier, Christiane DOURS est nommée PDG suite à la démission de Claude LECHEVALIER. Elle est assistée par son fils, Christian DOURS, chef des ventes dans la société depuis 1972, en tant que directeur commercial.

C’est à partir de cette année que les investissements débutent dans l’équipement spécifique, banc de freinage, banc électrique, colonnes élévatrices, compresseur à vis, deux rectifieuses de tambours et de garnitures, outillage de précision.

1978

En octobre, la société acquiert un terrain de 16 000 m² dans la zone industrielle n°3, rocade sud, avenue du Docteur Laënnec.

Le regroupement BERLIET SAVIEM devient RENAULT VEHICULES INDUSTRIELS et oblige LECHEVALIER – DOURS à construire sur le terrain acquis à la Ville de Chartres.

1980

Le 28 novembre, la société inaugure l’atelier, le magasin et les bureaux de la rocade de Chartres. Le site de Lucé, trop enclavé dans la ville qui s’est développée, est abandonné au profit du site de Chartres.

1986

La société s’informatise et acquiert un ordinateur TEXAS INSTRUMENT.

Le 11 novembre, la société achète un terrain de 2 550 m² à la ville de Chartres afin d’agrandir les ateliers et d’installer une carrosserie ainsi qu’ une cabine de peinture de véhicules industriels pour mieux respecter les normes de pollution.

1989

Lionel LECHEVALIER décède le 29 novembre après avoir voué sa vie à RENAULT.

1991

La société investit dans un ordinateur plus performant.

Le 31 décembre, Christiane DOURS démissionne du poste de PDG.

1992

La présidence de la société revient à Christian DOURS. Christiane Dours devient directeur général.

1993

Christiane DOURS prend sa retraite le 31 mars.

1996

En juillet, la société construit deux travées de 200 m² dans lesquelles elle met en place un système de freinage et un magasin de pièces détachées de 130 m² pour la vente au public.

L’entreprise aménage de nouveaux vestiaires, de nouvelles douches, et un local cantine pour le personnel ouvrier et administratif.

1997

L’informatique s’adapte aux normes des nouvelles structures de l’entreprise et notamment à la gestion des contrats d’entretien, sous équipement IBM.

Le personnel de l’entreprise effectue une formation à Lyon afin de répondre aux nouvelles techniques des véhicules de plus en plus perfectionnées.

La société s’équipe d’un véhicule pour les interventions 24h/24h.

1998

La société implante deux travées carrosserie, un banc de redressage châssis et un pont roulant.

1999

L’entreprise rachète RENAULT VEHICULES INDUSTRIELS de BLOIS et crée la FINANCIERE DOURS SAS. La SA CHARTRES POIDS LOURDS et BLOIS VEHICULES INDUSTRIELS deviennent des SAS.

Christian DOURS est à la présidence des trois sociétés, et Christiane DOURS est administrateur délégué des trois sociétés.

2000

Le 28 juillet, la société acquiert un terrain de 17 000 m² dans la commune de Gellainville pour agrandir CHARTRES POIDS LOURDS.

Cette année marque la création de la SARL DOURS LOCATION VEHICULES INDUSTRIELS, gérée par Christian DOURS.

2001

Une nouvelle société voit le jour le 1er septembre : la SARL EDPI. Elle est spécialisée dans l’achat et la vente de pièces de toute nature, et la vente de pneumatiques sous la marque VULCO.

2003

Le 1er janvier, RENAULT VEHICULES INDUSTRIELS devient RENAULT TRUCKS.
La société achète un terrain de 20 654 m² à la commune de Gellainville. 10 000 m² sont destinés à la location d’un parking pour une société de transport.

La SARL DOURS IMMOBILIER est créée, Christian DOURS en est le gérant.

L’informatique de la société évolue au gré des nouvelles technologies.

2004

La société acquiert ESP BLOIS qui comprend un site dédié aux poids lourds avenue Fleming et un site dédié aux véhicules de tourisme, avenue de Vendôme.

En novembre, l’entreprise construit trois travées en carrosserie sur la SCI LE MARCHE DION destinées au centre de tests frigorifiques, à l’hydraulique, aux grues et extincteurs.

2005

Les trois travées de carrosserie sont mises en service le 1er mars.

2006

A partir du 2 janvier, un chantier de trois travées est engagé, deux sont destinées à la société EDPI pour ses activités pneumatiques et une à la SAS CHARTRES POIDS LOURDS.

Bérengère DOURS, fille de Christian Dours, intègre l’entreprise familiale le 1er septembre.

Le 1er décembre, l’entreprise s’agrandit avec le rachat de la société RTCE RENAULT TRUCKS LOIRET qui possède un site à Saran, un à Montargis, et un à Pithiviers.

2008

Le 1er janvier a lieu le rachat de la société RTCE RENAULT TRUCKS TOURS dont les deux sites sont situés à Tours Sud – Chambray-les-Tours - et à Tours Nord.

La société DLVI étend le développement de la marque Clovis location sur le Loiret et Tours. Avec ce développement, le nouveau parc de location est de 750 véhicules industriels.

Le groupe DOURS se constitue et regroupe 300 salariés. Le siège social se trouve à Chartres, au sein de l’entreprise familiale.

2010

Le 1er janvier, les services administratifs et financiers sont centralisés au siège social du groupe à Chartres.

Christian DOURS conserve la présidence du groupe et Bérengère DOURS assure les fonctions de Directeur Général Délégué.